Le saviez-vous : Le court, le filet et les balles

Le court de tennis

292px-Tennis_court_metric.svg.png

Le court de tennis correspond à l’aire de jeu. Ses dimensions sont très précises en raison des mesures anglaises d’origine, en yards. Il doit obligatoirement posséder des lignes peintes avec une peinture blanche, afin de faciliter leur lisibilité. Les courts de tennis se déclinent en plusieurs surfaces, qui sont abordées dans la suite de l’article. Chaque surface possède ses caractéristiques propres (rapidité, rebond) ce qui contribue à la diversité des jeux possibles.

Comme présenté sur l’image ci-contre, le court de tennis doit être de 23,77 mètres (soit 26 yards) de long pour 8,23 mètres (9 yards) de large. Cela représente donc 11,89 mètres (13 yards) de longueur de chaque côté du filet, et 8,23 mètres de largeur pour une rencontre de simple, où les couloirs latéraux ne sont pas comptabilisés. Pour le jeu en double, deux couloirs de 1,37 mètres sont ajoutés. La largeur du court de double est donc de 10,97 mètres (12 yards).
Sur le terrain, on retrouve cinq sortes de lignes différentes :

  1. Les lignes de fond à chaque extrémité, une marque indique le milieu de cette ligne ;
  2. Les lignes de service parallèles au filet qui délimitent le carré de service placées à 6,40 mètres (7 yards) du filet ;
  3. La médiatrice au filet qui divise en deux le carré de service ;
  4. Les lignes de côté en simple qui délimitent la zone de jeu pour une partie en simple ;
  5. Les lignes de côté en double qui délimitent la zone de jeu pour une partie en double.

Il existe aussi des dimensions concernant la distance au fond du court et sur les côtés : des espaces de 5,50 mètres au fond et de 3,05 mètres sur les côtés (il s’agit des distances minimales imposées par la Fédération française de tennis dans les clubs).

Le filet de tennis

Sa hauteur est fixée aux extrémités à 1,07 mètres, sa hauteur à son centre 0,914 mètres maintenue à l’aide d’un régulateur. Le régulateur est constitué d’une sangle blanche d’une largeur de 5 cm au maximum. Le système de fermeture du régulateur doit garantir le maintien de cette hauteur constante pendant une durée de quatre heures. Le filet doit être de couleur sombre et la bande de filet de couleur blanche avec une dimension de 10 à 13 cm, rabattue de chaque côté du filet.

Le filet est soutenu par deux poteaux ayant une section carrée ou ronde d’une largeur maximum de 10 cm. L’axe de ces poteaux est placé à 0,914 m à l’extérieur des lignes latérales du court. Lorsqu’une partie de simple est jouée sur un court équipé d’un filet de double, deux piquets hauts de 1,07 m sont placés dans les couloirs à 0,914 m à l’extérieur des lignes de simple (soit aux 2/3 du couloir).

Les balles de tennis

Les balles sont des sphères en caoutchouc, remplies d’air. Elles sont recouvertes de feutre, et doivent impérativement être jaunes ou blanches dans les compétitions officielles (la plupart du temps jaunes). Leur composition peut varier en fonction du type de joueur qui va les utiliser (joueur loisir, régulier ou intensif, adulte ou jeune). La différence se fera surtout au niveau de la longévité. Les balles de compétition sont en effet le plus souvent à pression, avec une qualité de rebond et de jeu optimale, mais une durée de vie assez limitée (de l’ordre de deux ou trois matchs chez des joueurs de loisir). À Roland Garros les balles sont changées tous les 7 jeux.

La balle de tennis doit avoir un diamètre compris entre 6,350 et 6,668 cm, et sa masse doit varier entre 56,7 et 58,5 grammes.
Lâchée de 254 cm de hauteur et tombant sur une base en béton, la balle doit rebondir entre 134,62 et 147,32 cm.

À l’origine, les balles étaient blanches, mais le jaune s’est imposé afin d’offrir plus de visibilité aux téléspectateurs, car a l’époque la télé était en noir et blanc. Les balles blanches sont cependant toujours autorisées.

Les différents types de balles

  • Les balles pression (avec de l’air insufflé à l’intérieur)
  • Ce sont des balles vives et rapides pour les entraînements et les compétitions. En variant l’épaisseur du feutre, on produit des balles plus ou moins rapides permettant d’adapter le rebond à la nature des surfaces des courts. Une balle, pour être utilisée en compétition, doit être homologuée par la Fédération Internationale de Tennis avec un poids allant de 56,70 gr à 58,5 gr et un diamètre de 6,35 cm à 6,67 cm.
  • Le rebond de la balle a une norme très stricte : lancée  de 2,54 mètres sur une surface bétonnée, elle doit remonter à une hauteur située entre 1,346  et 1 473 mètres.

Les balles sans pression

  • Sans air et au caoutchouc plus épais, nettement moins utilisées mais possédant une durée de vie plus importante.

Les balles « intermédiaires »

  • Ce sont des balles dont la vivacité se situe entre la balle de mini-tennis et la balle traditionnelles faciles à maîtriser, agréables au contact, suffisamment vives pour réaliser des coups gagnants. Elles permettent de jouer sur le court entier et sont adaptées pour la catégorie 9 et 10 ans.

Les balles mini-tennis ou balles souples

  • Elles ressemblent à de vraies balles de tennis et s’en éloignent par une vitesse plus lente, un rebond bas et un contact plus doux. De ce fait, ces balles donnent du temps et pardonnent largement les erreurs de frappe.
  • Elles permettent au débutant de se libérer dans la frappe sans craindre
  • la faute et l’amènent à jouer de manière plus relâchée. Elles favorisent
  • l’apprentissage technique.

Les balles en mousse

  • Leur diamètre et leur légèreté entraînent une diminution de la vitesse et contribuent à les rendre plus contrôlables.