L’art de l’amorti : toujours frustrant pour l’adversaire

1447300-30942910-1600-900.jpg

L’amorti bien utilisé procure un tel plaisir, que je vous recommande d’y penser.

Même si beaucoup de champions ont gagné de nombreux tournois sans jamais utiliser ce coup.
Ou bien peut-être ne savez-vous tout simplement pas à quel moment vous devez l’utiliser. Peut-être l’avez-vous testé en match, sans succès, et l’avez abandonné, ne s’agissant pas d’un coup majeur du tennis.

Alors voici quelques conseils pratiques.

  • Règle no 1 : Ne jouez jamais une amortie parce que vous n’avez plus d’autres solutions.
  • Règle no 2 : utilisez l’amortie lorsque vous avez deux ou trois possibilités de coups : un coup d’attaque le long de la ligne ou croisé, un coup d’attente ou l’amortie.
  • Règle no 3 : ne montrez pas à votre adversaire vos intentions.
En effet l’erreur commise par la plupart des joueurs lorsqu’ils tentent l’amortie, c’est qu’ils le font parce qu’ils ne savent pas quoi faire d’autre. Souvent ils l’utilisent par désespoir, estimant que l’échange dure trop longtemps et qu’ils n’ont aucune chance de le gagner, à moins de surprendre l’adversaire, ils jouent à pile ou face et c’est tout sauf la bonne méthode

Exemples d’amorties imparables de Roger Federer

Pour lire la suite sur le site team-tennis.fr suivez ce lien : L’amortie au tennis

Alors maintenant à vous de jouer ….

Accéder sur le lien ici à notre chaîne Tennis TV TC Westhouse sur laquelle nous avons sélectionné pour vous :

  • des cours de tennis en ligne pour apprendre et progresser,
  • mais aussi des séquences cultes à voir et à revoir juste pour le plaisir…