Comment s’alimenter pendant un match ?

Ni affaibli ni ballonné. Manger et boire juste ce qu’il faut pendant votre match relève d’une alchimie relativement fine.

Les conseils du docteur Etienne Barbiche.

Après avoir abordé l’alimentation avant un match, nous abordons aujourd’hui celle pendant un match qui est importante pour conserver une hydratation optimum et tenir l’effort dans la durée :
  1. Certains mangent pendant leur match, d’autres n’y arrivent pas. Ceux qui n’y arrivent pas doivent alors être encore plus stricts sur l’hydratation qui devra être faiblement sucrée.
  2. Banane, barre de céréales, barre de l’effort du commerce sont conseillées.
  3. Évitez les barres chocolatées du commerce trop sucrées, évitez les sodas du commerce, également trop sucrés
  4. Ne pas boire uniquement des boissons de l’effort, alterner avec de l’eau plate
  5. Il est difficile de trop manger ou trop boire pendant un match, les changements de côté restent courts. Le plus important est de fractionner les apports, que ce soit solide ou liquide.
  6. Si j’ai fait des excès le soir d’avant ou les jours précédents, comment en limiter l’effet ? Dans le fond c’est déjà trop tard mais une hydratation optimum et un bon sommeil constituent une aide.

Et si je joue 2 matchs dans la journée ?

  • Dans le cas où 2 épreuves sportives sont réalisées dans la même journée à plus de 3 heures d’intervalle, il est nécessaire entre les deux d’assurer une hydratation constante et un repas type post effort mais léger (une demi portion par exemple).
  • En pratique, il faut continuer de boire sa boisson d’effort ou d’attente par petites gorgées régulières, associée à de l’eau, Et si possible, manger une portion de viande blanche / ou une portion de fromage blanc, une petite portion de féculents, et une entrée / ou des légumes.

Source : Comment s’alimenter pendant un match

Publicités