Comment gérer le déficit de sommeil sur un court ? 

fotolia_71416743_lUne mauvaise nuit et on arrive à court de forme sur le court. Pourtant, pas question de déclarer forfait !

Il existe des solutions pour tenir le coup le temps d’un match, comme l’explique François Duforez, médecin du sport et du sommeil, attaché au centre du sommeil et de la vigilance de l’Hôtel Dieu et fondateur de l’European Sleep Center.

L’impact du manque de sommeil sur les performances
. Les conséquences varient, bien sûr, en fonction de l’importance du manque de sommeil et du type de performance nécessaire.

« Une mauvaise nuit ne perturbe pas automatiquement le lendemain la performance d’un joueur de tennis, même si dans un tel cas, il ne sera pas à son meilleur niveau. Mais plus le match durera, plus le joueur aura besoin d’endurance et plus le manque de sommeil sera handicapant pour maintenir son effort. »

C’est ainsi surtout la privation de sommeil sur plusieurs jours qui a des conséquences sur la performance, puisqu’elle diminue les capacités d’attention, de concentration, d’anticipation, de stratégie, de temps de réaction. Il est donc important de ne pas se priver de sommeil les jours qui précèdent un tournoi important.

Des boissons énergétiques pour tenir le coup


« Avant tout, il est important de faire la différence entre fatigue et somnolence, insiste François Duforez. L’état de somnolence n’est pas grave. Il est dû à un manque de sommeil et dans la plupart des cas, on va réussir passer au-dessus au-dessus le temps d’un match. Si c’est de la fatigue, cela va être plus compliqué. On a dû mal à gérer le stress, on a les jambes lourdes. Souvent, le problème n’est pas le manque de sommeil. C’est alors de repos dont le corps a besoin. »

Si on manque de sommeil, une fois sur le court, il va falloir lutter le temps d’un match contre un état de somnolence. Pour cela, il est possible de s’aider grâce à des petits coups de pouce nutritionnels.

« Le plus important est de maintenir la glycémie constante. On peut boire des boissons énergétiques pour maintenir l’état métabolique. »

La consommation de ces boissons va avoir un effet positif à court terme, en agissant sur les fonctions cognitives et sur la vigilance. Il est également impératif de veiller à rester bien hydraté.

Attention aux blessures


Selon l’heure de son match, on peut également essayer d’anticiper par des moyens naturels : exposition à la lumière intense, réchauffement de la température corporelle avec une douche chaude ou des exercices adaptés. Si l’horaire du match le permet, pourquoi pas également profiter du temps d’attente pour effectuer une sieste récupératrice ? Mais dans tous les cas, attention aux accidents !

« Qui dit dette de sommeil dit manque de vigilance, de lucidité. Il est primordial avant d’entamer son match de faire un échauffement complet, afin de ne pas se blesser. » 
Et une fois la partie terminée, il ne restera plus qu’à penser à régler cette dette pour aborder le prochain match dans les meilleures conditions possibles.

Publicités