Règles de bases pour éviter les blessures courantes

Quelques règles de base pour éviter les blessures

Les blessures sont fréquentes au tennis, quel que soit le niveau de pratique. L’épaule, le coude, le poignet, le dos, la hanche, le genou, la cheville : peu de zones sont épargnées.

Si un échauffement global, systématique et rigoureux, reste le principal moyen de prévention, des conseils plus ciblés peuvent, selon votre âge et vos fragilités, vous aider à vous préserver.
Avant tout, il faut distinguer trois catégories de joueurs ou joueuses pour lesquels les pathologies ne sont pas les mêmes :
– les jeunes en période de croissance
– les adultes qui pratiquent de façon régulière ou occasionnelle
– les professionnels, qui pratiquent de façon intensive

La règle de base pour éviter de se blesser : s’échauffer
La prévention est plutôt simple chez le pratiquant lambda, comme le souligne Gilles Daubinet, médecin de l’équipe de France de Fed Cup : « Il faut bien s’échauffer, c’est la base. Or la plupart, les joueurs tapent quelques balles et considèrent que l’échauffement est fait. »

 a) Quel échauffement ?
– Sans raquette et sans balle
– Connaître son corps, afin d’échauffer plus particulièrement les points sensibles en cas de
besoin.

b) L’échauffement type si le pratiquant n’a pas de souci particulier :
– Durée de l’échauffement : 10 minutes
– Pas de raquette, ni de balle
– Trottiner, effectuer des pas chassés, des petits sauts
– Faire des assouplissements, notamment des ischio jambiers et des quadriceps
– Travailler les chevilles en sautant à cloche-pied d’un côté et de l’autre
– Faire des mouvements du rachis, à savoir des rotations du dos
– Effectuer quelques pompes
– Courir en marche arrière

S’abstenir en cas de petite forme
C’est une règle qui semble évidente : pratiquer le tennis uniquement lorsqu’on est en bonne forme physique. Ne jamais forcer.
« C’est en forçant qu’on se blesse, explique le docteur Gilles Daubinet. Dès qu’on se sent un peu fatigué, il faut savoir faire moins, voire pas du tout. Il faut être capable de jouer en fonction de sa forme du moment. C’est très important, car au tennis, on ne peut pas s’économiser. »

Source : Blessures courantes : règles de bases

Publicités