Les lésions musculaires spécifiques au tennis

Des accidents musculaires peuvent survenir au tennis. Cependant, la déchirure musculaire n’existe pas chez les jeunes, uniquement chez les professionnels ou le pratiquant amateur adulte. Ces lésions musculaires touchent essentiellement les ischio-jambiers, le mollet (tennis leg) et le quadriceps.

Ces lésions musculaires  arrivent très fréquemment sur des glissades, des grands écarts ou des mouvements de ce type.  Nous allons évoquer ici le « tennis leg », qui à l’image du tennis elbow, mérite son appellation car c’est une blessure typique du tennis.

Le tennis leg

  • Au niveau du mollet, le « tennis leg » est typique, comme l’explique Gilles Daubinet, médecin de l’équipe de France de fed Cup. « Ça casse toujours au même endroit, entre le muscle et le tendon d’Achille. On entend un gros craquement. On voit immédiatement s’il s’agit du tendon d’Achille ou du tennis leg : quand le tendon d’Achille est touché, le patient marche sur le talon. Quand il s’agit du tennis leg, le patient est incapable de marcher sur le talon, il marche sur la pointe du pied.« 
  • Le « tennis leg » se soigne comme une entorse de cheville : glace, compression, élévation, repos,  puis très rapidement, la kinésithérapie.

Ne surtout pas les négliger !

  • Attention aux lésions musculaires : si on ne la soigne pas, la lésion guérit, mais seulement en apparence. Car la cicatrisation est alors mauvaise. Et dès que le pratiquant recommence à jouer, il se blesse à nouveau, exactement au même endroit. Une lésion musculaire – même petite – doit impérativement être soignée par de la kinésithérapie, dans le but de fabriquer une belle cicatrice. Sans cela, la lésion reviendra sans arrêt. Et avec une mauvaise cicatrice, elle deviendra de plus en plus difficile à soigner.

La conclusion de Gilles Daubinet

« Quand on n’est pas en forme, il ne faut pas forcer sur son corps, il faut respecter la nature. Rien ne va contre la nature. C’est valable à la montagne, à la mer et pour la santé. En cas de blessure, il y a des délais de cicatrisation qu’il faut respecter. Soyez raisonnables« 

Source : Les lésions musculaires

Publicités