Le padel : du potentiel pour les clubs, un bon coup pour le tennis !

« Le padel est un sport de raquettes qui se joue uniquement en double… »

Pour changer un peu du tennis, une fois n’est pas coutume, je vous ai concocté un petit article sur ce nouveau phénomène du moment qu’est le padel, et qui pourrait bien rapidement révolutionner les clubs de tennis dans avenir plus ou moins proche…

Le padel, mélange de tennis, de squash et de pelote basque, connaît une ascension fulgurante. Confrontée à une stagnation de la pratique du tennis en France, la Fédération Française de Tennis a décidé d’accueillir cette nouvelle activité prometteuse en son sein.

  • Aux temps glorieux du tennis français, dans les années 1980 et 90, la Fédération regardait de haut ses petites sœurs du squash ou du badminton. Depuis, celles-ci ont bien grandi, au point de mordre à belles dents dans le gâteau des sports de raquette.
  • Alertée par la stagnation durable de ses effectifs autour de 1 million de licenciés, la baisse du nombre de clubs et le désamour des femmes pour la petite balle jaune, les responsables de la Fédération ont décidé de ne pas faire deux fois la même erreur.
  • Le train du padel arrive à grande vitesse dans le paysage des jeux de raquette, en particulier en Amérique du Sud et en Espagne, où il est en train de détrôner le tennis. « On sent un engouement qui va au-delà du phénomène de mode », déclarait il y a peu Fabien Boudet, un des directeurs de la Fédération dans le dernier bulletin fédéral.

Ludique et convivial, le padel est beaucoup moins violent pour les articulations et aussi plus facile d’accès que le tennis où les débutants passent souvent leurs premières heures à taper… à côté de la balle.

Le padel : la petite raquette qui va manger la grande

Le padel se pratique uniquement en double sur un terrain de 20 m de long sur 10 m de large soit 200 m2 , trois fois moins qu’un terrain de tennis (1), avec de petites raquettes en bois, ce qui ralentit considérablement la vitesse de la balle.

(1) Recul et espaces de dégagement latéral compris.

  • Par ailleurs, il emprunte au squash et à la pelote le droit de la faire rebondir sur les murs, ce qui transforme les joueurs en zébulons ravis de l’exercice. Enfin, il évite le principal écueil du tennis pour les non initiés, le si difficile service par le haut, remplacé par une mise en jeu à la cuiller, plus adaptée à une pratique loisir.
  • Après une partie avec Manuel Santana, un ancien champion de tennis espagnol, Henri Leconte a été conquis au point de se faire l’ambassadeur de ce sport né en 1969 de l’imagination d’un homme d’affaires mexicain, qui n’avait pas la place dans son jardin pour édifier un court classique.

Bientôt un championnat de France

  • Henri Leconte,  finaliste de Roland-Garros en 1988, fait d’ailleurs la promotion de ce nouveau dada, qui lui a inspiré une maxime sur son site Internet : « Je suis certain que vous aurez autant de plaisir que moi à pratiquer ce sport. »
  • C’est aussi le pari de la Fédération, qui a décidé d’encourager la création de complexes de padel dans les villes (où sa configuration ramassée le destine) comme la construction de courts au sein de clubs de tennis existants.
  • « Le padel va dynamiser les clubs qui pourront proposer une nouvelle offre à leurs adhérents », explique Jean-Pierre Dartevelle, vice-président de la FFT.
  • Au regard de la moyenne d’âge des effectifs actifs dans les associations, ils en ont bien besoin ! Moins de cent terrains sont aujourd’hui disponibles pour les quelques milliers d’aficionados français, qui sont en train de se multiplier. Au point qu’un championnat de France est en train de naître, à l’instar de ce qui s’est passé il y a quelques années pour le beach-tennis, autre petit frère du tennis, lui aussi en pleine croissance.

Les règles du jeu

PLANCHE-BANNIERES-regles-du-jeu-PADEL-EVASION

Le padel est un sport de raquettes qui se pratique uniquement en double, en extérieur comme en salle.

  • Le terrain est clos, fermé par des vitrages surmontés de grillages en fond de court, et de grillages sur les côtés.
  • Un filet sépare comme au tennis les joueurs de chaque équipe.
  • Le terrain mesure 20m x 10m, les parois mesurent 4 mètres de haut sur les fonds de court et 3m sur les côtés du terrain.
  • Le jeu s’organise comme au tennis, les parois font figure de lignes de fond de court.
  • Si la balle les frappe directement durant le jeu elle est faute.
  • Si elle touche le sol dans le camp adverse pour frapper une paroi ensuite, elle est toujours en jeu !
  • Il ne faut pas qu’elle rebondisse une deuxième fois au sol.
  • Durant l’échange, les joueurs peuvent frapper la balle à la volée ou la remettre dans le court depuis l’extérieur !

Les points

  • Le padel emprunte au tennis son système de points.
  • Il faut 6 jeux pour gagner un set et l’équipe qui gagne 2 sets remporte la partie.
  • Un jeu se décompose exactement comme au tennis 15/0, 30/0, 40/0, avantage, égalité, etc…
  • En cas d’égalité 6/6, on procède au jeu décisif comme au tennis.

Le service

  • La mise en jeu se fait en diagonale comme au tennis, avec 2 tentatives de services (première et deuxième balle).
  • Le serveur est derrière la ligne de service, de son côté de la diagonale.
  • Le receveur se place où il veut sur le terrain, dans la diagonale du serveur.
  • Le serveur fait d’abord rebondir la balle puis la frappe sous la ceinture. La balle et le serveur sont derrière la ligne.
  • La balle doit rebondir dans le carré de service opposé avant d’être frappée par le receveur.
  • Si la balle ne rebondit pas dans le carré, reste dans le filet, rebondit 2 fois dans le carré de service opposé ou heurte une paroi avant le rebond elle est faute.
  • Si elle rebondit dans le carré et touche le grillage ensuite elle est faute.
  • La balle peut toucher le vitrage après rebond dans le carré de service.
  • Si la balle frappe le filet et rebondit dans le carré elle est let, on remet la mise en jeu.

Le jeu

  • Une fois la balle en jeu, toutes les balles qui passent le filet doivent d’abord rebondir sur le sol du camp adverse avant de toucher une paroi.
  • On peut frapper la balle à la volée.
  • Les joueurs peuvent frapper la balle après un rebond sur une paroi pour la renvoyer dans le camp adverse.
  • On peut frapper la balle pour qu’elle rebondisse sur la partie vitrée de notre propre camp afin de la faire passer de l’autre côté du filet.
  • Bien sûr comme au tennis, la balle ne peut rebondir qu’une seule fois dans votre camp, et elle ne peut être frappée qu’une fois.
  • On peut smasher la balle assez fort pour qu’après le rebond elle sorte des limites du court !
    Mais l’équipe adverse pourra courir la chercher et tenter de la remettre en jeu.
    Ce type de point est très spectaculaire !

Pourquoi la FFT s’intéresse-t-elle tant au padel ?

Le padel est bien entré dans le giron de la FFT. Jean-Pierre Dartevelle, vice-président délégué de la FFT, chargé de la DTN et de la compétition nationale et internationale, revient sur cette intégration.

_csa9632

Pourquoi la FFT a-t-elle intégré le padel dans ses statuts ?

  • Il y a plusieurs raisons à cette décision. D’une part, dans un souci d’ouverture, notre fédération doit s’adapter aux nouvelles formes de pratiques souhaitées par beaucoup de nos adhérents. D’autre part,  il nous semblait logique que cette activité, qui rappelle le tennis, intègre le giron fédéral. Enfin, quand on voit l’engouement qu’elle suscite en Europe, et en particulier chez nos voisins espagnols, il aurait été irresponsable de ne pas nous intéresser au padel, afin qu’il devienne un atout de développement de nos clubs.

Cette intégration s’inscrit dans un esprit d’ouverture opéré depuis un an par la FFT…

  • C’est une prise de conscience des mutations qui bouleversent notre monde, notre pays et l’organisation de son sport. La société bouge, ce qui nécessite une évolution de l’organisation de  notre Fédération et des clubs. Ces derniers doivent s’ouvrir. On parle toujours de 4 millions de pratiquants qui jouent au tennis en France alors que nous ne comptons officiellement « que »1,1million d’entre eux. Notre objectif est de diminuer fortement le différentiel existant.

Comment ?

  • Nous travaillons sur des pistes innovantes et créatives susceptibles de faire bouger les lignes. C’est pour cela notamment que nous avons revu nos statuts pour les mettre en conformité avec cette volonté d’ouverture. L’idée de permettre à des structures habilitées (agréées par la FFT) de délivrer la licence est un signe fort. Par ailleurs, nous devons donner à nos clubs les moyens d’être inventifs et créatifs. Le groupe de travail Nouveaux Membres réfléchit à ces différents aspects ainsi qu’à d’autres propositions d’évolution qui seront présentées lors d’une prochaine séance du Comité de Direction. L’intégration du padel  à la FFT s’inscrit dans cette logique d’ouverture

Que va apporter le padel à la FFT ?

  • Un potentiel de développement certain ! Le Padel va dynamiser les clubs affiliés qui souhaiteront proposer une nouvelle offre à leurs adhérents. Diversifier les activités au sein du club est un vrai enjeu pour l’avenir.

Et que  va apporter la FFT au padel ?

  • L’expertise et le savoir-faire d’une fédération bien structurée, l’expérience d’une gouvernance qui régule le 2e sport en France. Outre en organiser la compétition et assurer son développement, la FFT va apporter au padel le réseau de ses Ligues, de ses Départements et des clubs ce qui est un atout considérable.

Pour la mise en place du padel, la FFT a l’expérience du Beach tennis…

  • Bien sûr cette expérience va nous servir, mais les deux disciplines sont différentes. Nous allons nous attacher à respecter la spécificité de chacune d’entre elles. Même s’il y a des similitudes dans l’approche de la compétition, nous les ferons évoluer, l’une et l’autre selon les besoins du terrain. Concernant la compétition du Padel, nous avons rédigé des règlements sportifs conformes à ceux proposés par la Fédération Internationale de Padel et nous sommes persuadés qu’ils permettront au plus grand nombre de licenciés de pratiquer ou de découvrir cette nouvelle discipline.

Padel : l’équipe de France masculine qualifiée pour les championnats du monde

capture_decran_2016-07-11_a_10.04.28

A Bâle, l’équipe de France masculine de Padel a décroché sa qualification pour les championnats du monde de Lisbonne, qui se disputeront en novembre.

Du 14 au 20 novembre, à Lisbonne, les équipes de France seront au complet. Les messieurs ont en effet imité les dames, déjà qualifiées pour ces championnats du monde par équipes.

  • A Bâle, les Bleus ont validé leur ticket pour le Portugal en battant Monaco, 3/0. Ils avaient auparavant dominé la Suisse sur le même score. Seule l’Autriche a donné du fil à retordre à la France.
  • Dans le match 1, les Autricheins se sont en effet imposés 6/7 6/3 6/1 face aux n°1 français, Jérémy Scatena et Robin Haziza.
  • Mais Simon Boissé et Laurent Boulade ont rapidement égalisé, alors qu’ils jouaient ensemble pour la première fois. Ils ont été très largement au-dessus.
  • Dans le match 3, le succès 6/2 6/3 pour la France
 de Jérôme Ferrandez et Cédric Carité a été décisif.

Et vous qu’en pensez-vous, ça vous direz d’essayer ce nouveau sport ?
Merci de répondre à ce rapide sondage sur le padel par ici…