Sur le terrain, impressionnez comme Serena Williams !

Vous le savez, un match de tennis ne se gagne pas seulement par la qualité de votre frappe de balles ou votre intelligence tactique. L’image que vous renvoyez à votre adversaire est aussi très importante. Serena Williams, pour prendre un exemple venue du circuit féminin, au-delà de ses qualités physiques et tennistiques exceptionnelles, a su se créer un personnage qui impressionne ses adversaires. Charmante dans le vie, l’Américaine devient une autre sur le court.

Défendez votre identité !

  • Alors, vous aussi, transformez-vous, afin de renvoyer une image forte à votre adversaire ! Un joueur de club peut aussi avoir son personnage, créer une dichotomie entre ce que vous affichez au quotidien et votre caractère sur le terrain. Il ne s’agit pas de jouer au méchant mais d’au moins montrer votre détermination, votre sérieux. Alors oui, jouer ainsi un rôle, c’est se prendre un peu sérieux. Mais pourquoi un joueur de club ne se prendrait pas au sérieux finalement ? En agissant ainsi, Serena Williams défend avant tout son identité. Pourquoi ne défendriez-vous la votre, même dans un « petit » match par équipes du dimanche matin ?

Que faire face aux tricheurs ?

  • Cette attitude forte est très importante dans les matches de clubs car on est souvent en auto-arbitrage notamment dans les épreuves de jeunes. Là encore, l’image que vous renvoyez à votre adversaire est capitale. S’il sent une forme d’autorité, d’assurance, il peut être moins enclin à « carotter » quelques balles. D’ailleurs, quelle attitude adopter face à un tricheur manifeste ?
  • Le mieux, même si ce n’est pas toujours facile, est de rester ultra-poli si une discussion s’engage. C’est le meilleur moyen de vous protéger et surtout de mettre de la distance. Il faut lui montrer que vous n’êtes pas du même monde, que vous n’avez pas de relation. Montrez aussi que ses tricheries ne vous déstabilise pas. Ce qui lui envoie un message sur ses propres faiblesses. Par votre attitude calme, vous lui dites : « Tu me voles, je le sais, tu n’es pas quelqu’un de bien, ça ne me dérange pas, et je vais continuer à tracer ma route, et sans doute te battre.« 

Eh oui, on ne peut pas plaire à tout le monde !

  • Mais si vous avez du mal à discuter avec un adversaire qui, a priori, est en train de vous voler, il vous faut travailler dessus : apprendre à vous libérer du regard des autres, accepter l’idée qu’on ne peut pas plaire à tout le monde, s’autoriser à transgresser la hiérarchie. Dit autrement, défendre un état d’esprit.

Le mythe du super-héros

  • Dans cette transformation vers un personnage qui peut impressionner l’adversaire, l’échauffement est un moment clef. Souvent, on le bâcle, parce qu’il faut faire vite, où parce que l’on est arrivés en retard. Non. C’est justement lors de ces instants où, mentalement, vous devez basculer vers le « vous-joueur de tennis ». Auparavant, vous avez enfilé votre tenue, comme un acteur de théâtre son costume, preuve que justement, vous être en train de devenir un autre. Pour prendre une image un peu grossière, vous voilà comme un super-héros. Spiderman, charmant et un peu gauche au quotidien, devient son contraire une fois son costume enfilé. Spiderman, c’est de la fiction bien sûr, c’est un mythe, mais il y a quelque chose de récupérable là-dedans. Serena d’ailleurs arbore souvent des tenues spectaculaires ou très originales. Ce qui renforce son personnage.

Rubrique réalisée avec la collaboration de Makis Chamalidis et François Ducasse*, psychologues du sport et intervenants à la FFT. Vous pouvez aussi retrouver leurs conseils sur le site www.championdanslatete.com ou dans leur livre éponyme.

* François Ducasse est décédé pendant la rédaction de cette rubrique. Elle lui est dédiée.

Source : Impressionnez, comme Serena Williams !

Publicités