Conseils pour une préparation physique adaptée au tennis

02-physique-recuperation

La pratique du sport nécessite certaines aptitudes physiques et physiologiques naturelles.  Mais aussi il faut ajouter que la pratique du sport demande une certaine préparation notamment physique pour ne pas s’exposer à des ennuis de santé ou des blessures musculaires. Ceci dit, le tennis qui est une activité sportive très intense ne déroge pas à cette règle. Ainsi, pour pratiquer ce sport et être performant sans avoir des blessures musculaires à répétition ni tomber malade, il faut une bonne préparation physique.

Travail de course à pied

  • Pour commencer sa préparation physique, le préparateur physique doit commencer par la course à pied. Cette phase s’établit comme suit  un cumul de  45 minutes en footing sur trois semaines en courant jusqu’à trois fois par semaine.

Une préparation de course générale

  • Le développement général qui s’étend sur six semaines avec des courses plus répétitives et plus intenses

marcher-1Un travail spécifique de course

  • Pour s’habituer aux incessants va-et-vient dans sa zone, les préparateurs physiques des tennismen proposent un travail spécifique qui consiste à courir en faisant des mouvements de tennis.

L’anaérobie lactique et alactique

  • L’anaérobie alactique : Il consiste à faire des déplacements de moins 5 secondes pour travail de vitesse pure.
  • Anaérobie lactique : Consiste à faire des exercices de vitesse prolongée entre 5 et 20 secondes,  pour pouvoir enchainer des sprints sur une longue durée.

Travailler le déplacement avec des plots

  • Répéter des courses courtes entre 5 et 15 fois sur une durée de 6 à 12 secondes avec des pauses de 2 à trois minutes.

Sprint sur longue durée

  • Consiste à faire des courses en vitesse pure sure une durée allant de 10 à 15 minutes.
Les bienfaits de la corde à sauter sont innombrables car sauter à la corde sollicite l’ensemble des groupes musculaires.

Les bienfaits de la corde à sauter sont innombrables car sauter à la corde sollicite l’ensemble des groupes musculaires.

L’élastique

  • Pour ne pas être lâché par ses muscles, on doit les muscler. Ainsi l’élastique consiste à réaliser le mouvement du service par exemple.

Développé couché

  • Soulever des charges jusqu’à 90% de ses possibilités

Gainage

  • Pour être endurant, il faut avoir un ventre plat. Pour cela, un travail de gainage peut être nécessaire.

Faire des abdos

  • Pour se muscler le thorax afin de ne pas avoir de problème avec les incessants mouvements avec la raquette il faut se muscler les abdominaux. Cela aide également pour soulager le dos d’efforts trop importants.

Source : 10 conseils pour une bonne préparation physique au tennis

Publicités