Connaissez-vous les origines des traditions de Noël ?

Quand revient le mois de décembre, il flotte dans l’air le parfum des fêtes et en particulier, celui de Noël. Fête préférée de beaucoup de personnes quel que soit leur âge, elle nous plonge dans une ambiance féerique au travers de ses multiples traditions qui revivent chaque année. Si on les côtoie depuis notre enfance, l’origine de ces traditions nous est moins familière et pourtant leur histoire est fascinante. De la bûche sur la table au sapin dans la maison, retour sur les origines des éléments emblématiques de Noël.

LE SAPIN

sapin-noel

S’il est bien un élément incontournable de Noël, c’est évidemment le sapin. Décoré de boules, de guirlandes et de lumières, il émerveille petits et grands depuis des temps reculés. Toutefois, l’arbre de Noël n’a pas toujours été celui que nous connaissons et pour le comprendre, il faut remonter jusqu’en 2000 avant Jésus-Christ. A cette époque, les Celtes se réunissaient le 24 décembre autour d’un épicéa. Cet arbre associé au dernier mois de l’année était l’élément central de la fête du Solstice d’hiver. Symbole de renaissance, il était décoré avec des fruits, des fleurs ou encore du blé.

La tradition de l’arbre décoré remonte donc aux célébrations païennes du Solstice d’hiver mais ce sont les Chrétiens qui vont faire du sapin l’arbre de Noël. Le choix du sapin est lié à une légende s’étant déroulée au VIIe siècle. Saint Boniface, un moine allemand, aurait entendu des druides, vivant près de Geismar, dire que le chêne n’était pas un arbre sacré.

Sans attendre, le moine fit abattre le chêne. En tombant, l’arbre écrasa tout sauf un sapin. Voyant cela comme un miracle, le moine déclara que l’arbre serait désormais appelé l’arbre de l’enfant-Jésus. Si cela mena à une tradition allemande consistant à planter de jeunes sapins le 25 décembre, le sapin comme arbre de Noël n’est apparu qu’au XIIe siècle en France et il n’y est fait mention qu’à partir de 1524.

Dès cette époque, le sapin est décoré avec des pommes, des confiseries et des petits gâteaux. La tradition chrétienne voudrait d’ailleurs que le sapin ne soit installé que la veille de Noël et qu’il soit retiré 12 jours après (c’est-à-dire le jour de l’Épiphanie). C’est seulement à partir de 1870 que le sapin va envahir les intérieurs, se parer de boules en verre et qu’il sera installé dès le début du mois de décembre.

LE CALENDRIER DE L’AVENT

calendrier-avent

C’est toutefois en 1920 que les calendriers de l’Avent ont été commercialisés grâce à Gehard Lang, un éditeur bavarois. Pour ce qui est du calendrier de l’Avent rempli de chocolats, il a fallu attendre 1958 pour qu’il soit commercialisé. Cette arrivée a été d’autant plus tardive que le calendrier s’est démocratisé tardivement en France. Cette tradition était surtout populaire en Allemagne et en Alsace.

Pour lire la suite cliquer sur le lien suivant : Quelles sont les origines des traditions de Noël ?