Ne pas exprimer sa colère au tennis, est-ce mieux ?

lutter-contre-le-stress

Les prédispositions à la colère

  • Les joueurs de tennis qui expriment leur colère pendant les matchs sont souvent des joueurs envahis de frustrations. Celle-ci apparaît particulièrement lorsque les joueurs de tennis se fixent des objectifs un peu trop élevés avant le match.
    • S’interdire de perdre, trop de motivation, être perfectionniste, mettre la barre trop haute et la recherche absolue de la reconnaissance des autres au travers des résultats obtenus sont des prédispositions à la frustration.
  • Il faut savoir aussi qu’elle se construit en dehors des courts, bien avant même de commencer à se battre contre son adversaire.
  • Le tennis est un sport de gentlemen. Cela veut dire qu’il s’agit d’un sport ou la maîtrise de soi fait partie du jeu.

Les déclencheurs et les conséquences de la frustration

  • Les déclencheurs de la frustration et de la colère pendant un match sont les causes de la perte de contrôle des émotions des joueurs.
    • Perdre des points, faire des fautes que l’on estime « bêtes », recevoir des critiques des autres, se sentir empêché d’atteindre son but, le comportement de l’adversaire sont autant de déclencheurs d’émotions négatives.
    • Des réactions et des émotions comme l’hostilité, le ressentiment envers les proches et les autres, l’agitation, l’impuissance, le découragement, tout ceci enveloppé de colère peut déstabiliser totalement un joueur.
  • Les conséquences de la frustration peuvent se traduire de plusieurs façons.
    • L’autocritique négative, la crispation, la perte de confiance en soi, l’envie d’abandon et la plainte.
    • Cela est forcément une des plus grandes causes, si ce n’est de perte en premier cas, d’abandon total du tennis en second.

Ce que la colère peut avoir de bon

  • Évidemment, comme pour toute chose, il faut toujours être à la recherche du juste milieu. Ne pas exprimer sa colère, est ce mieux ? Non !
  • Parfois un cri de colère peut être libérateur.
    • Il peut redonner un nouveau souffle et détendre le joueur si celui-ci se reprend tout de suite après.
    • Il peut être utilisé parfois pour déstabiliser l’adversaire aussi, si celui qui est en face est aussi un colérique.
    • Il peut aider à gagner du temps et se recentrer sur le jeu.
    • Il peut aussi faire le « show » et dans certains cas gagner la sympathie du public.
  • Maintenant, sans aller dans les excès comme casser sa raquette et les insultes, tout n’est qu’une question d’éducation.

Pour lire l’article complet : Comprendre la frustration et la colère Au Tennis

Publicités