Pourquoi le tennis devrait être remboursé par la sécu ?

SOUVENT CONSIDÉRÉ COMME UN SPORT TRAUMATISANT POUR LE CORPS, LE TENNIS A AUSSI SES VERTUS. UNE PRATIQUE RÉGULIÈRE ET MODÉRÉE

  1. RÉDUIT DE MOITIÉ LES RISQUES D’ACCIDENTS CARDIO-VASCULAIRES,
  2. RETARDE LES EFFETS DU VIEILLISSEMENT
  3. ET STIMULE MÊME VOTRE CERVEAU !

SANTÉ 

  1. TROUBLES CARDIAQUES DIVISÉS PAR DEUX
    • Pratiqué plus de 3h par semaine – en intensité modérée – le tennis comme beaucoup d’autres activités physiques, réduit jusqu’à 50% les risques de maladies cardio-vasculaires. Selon certaines études, il diminuerait même de moitié les risques de décès toutes causes confondues.
  2. RÉDUIT LA PRESSION ARTÉRIELLE 
  3. RÉDUIT LE MAUVAIS CHOLESTÉROL 
  4. LIMITE LE SURPOIDS 
    • La dépense énergétique varie de 420 à plus de 600 calories par heure de jeu (420 pour un individu de 55kg, 520 pour 70kg et 620 pour 85kg). L’équivalent d’une heure de roller en ligne ou d’aérobic intense, et d’un peu moins d’une heure de course à pied à 8 km/h, de vélo à 20km/h, de basketball, de beach-volley, de dos crawlé ou de hockey.
  5. PRÉVIENT L’OSTÉOPOROSE 
  6. SOURCE DE JEUNESSE
    • Bouger rompt la sédentarité, facteur d’accélération du vieillissement.
    • La pratique contribue à prévenir les risques de chutes liées à l’âge. Elle permet d’endiguer la perte de masse musculaire et d’entretenir les qualités d’équilibre (obligation d’avoir des appuis solides au moment de la frappe, pas chassés, changements de direction, assimilation des signaux visuels).

PERFORMANCES 

  1. BOOSTER SES CAPACITÉS CARDIO-VASCULAIRES 
    • Avec un pouls situé en moyenne à 85% de sa fréquence maximale, le joueur muscle automatiquement son cœur, quel que soit son niveau de technique.
  2. PLUS DE POUMONS 
    • L’intensité de l’effort augmente la consommation maximale d’oxygène ou « V’O2max ». Un tennisman possède ainsi une V’O2 max de 50 à 55 ml/min/kg en moyenne, contre 40 à 42 pour un jeune adulte sédentaire.
  3. MUSCULATION & GAINAGE INTÉGRÉS 
    • Principalement les muscles de l’avant-bras, du bras, de l’épaule, les muscles de la cuisse (adducteurs, quadriceps, ischio-jambiers…) et du mollet. Sans oublier le bassin. Le tennis inclut un important travail de gainage à tous niveaux : dos, abdos, épaules…
  4. VITESSE, PUISSANCE & RÉSISTANCE 
    • Grâce aux déplacements exigeants qu’il impose, le tennis est un excellent sport pour développer vitesse et puissance.  Une pratique régulière et répétée de matchs en filière longue (durée de jeu supérieure à 1h30, rallyes de 10 ou 15 frappes consécutives…) peut également offrir des qualités de résistance.
  5. SOUPLESSE ARTICULAIRE 
  6. DEVENIR FORT DANS SA TÊTE 
  7. MUSCLER SON CERVEAU 
    • Contraint de réagir rapidement (retours de services, etc.) et d’élaborer sans cesse de nouvelles tactiques, le cerveau du joueur générerait de nouvelles connexions entres les neurones, d’après une étude américaine de l’Université de l’Illinois.
  8. SE FORGER UN MENTAL 
    • Savoir maîtriser ses émotions, maintenir sa concentration ou gérer la pression et les points importants sont autant de qualités dont s’imprègne le joueur. Le tennis réduirait même les états d’anxiété et de dépression, en favorisant notamment l’optimisme et l’estime de soi… Á quand le remboursement des licences par la Sécu ?

Remerciements à Armand Tomaszewski, cardiologue et médecin du sport, ancien médecin du Team Lagardère et du Lille Olympique Sporting Club (Losc) – Au Dr Bruno Sesboüé , médecin du sport au CHU de Caen et membre de la Société Française de Médecine du Sport – à Sébastien Poublet, préparateur physique à l’INSEP (section tennis).

Source : Le tennis, c’est bon pour la santé !

Publicités