Compétitions 2018: Seule la licence avec mention sera nécessaire !

Attention gros changements cette année pour le certificat 2018 et également aussi le classement mensuel officialisé !

Alors lisez ceci pour tout savoir et ne pas avoir de mauvaises surprises !

Le nouveau Certificat médical de non-contre indication à la pratique sportive.
En effet plus besoin d’aller toutes les années chez son médecin pour obtenir un certificat médical, celui-ci sera valable 3 ans. Décryptage !

Cliquer sur l’image pour zoomer

Ici vous saurez tout ce qui concerne votre nouvelle licence liée au certificat médical

  1. Obtenir votre licence avec « hors compétition » ou « compétition autorisée« 
  2. Renouveler votre licence
  3. Et jouer en compétition

Cliquer sur les images pour zoomer

LE CERTIFICAT MEDICAL EST DESORMAIS VALABLE 3 ANS

  • Il est pris en compte sur l’attestation de licence, la présentation de cette attestation sera suffisante auprès du juge arbitre tant en équipe qu’en tournoi.
  • Le club lors de l’enregistrement de la licence via ADOC renseigne l’existence d’un certificat médical ou d’une attestation de validation d’un questionnaire santé QS-SPORT Cerfa N°15699*01 (questionnaire téléchargeable ci-dessous dans cet article)

Pour un renouvellement de licence joueur licencié en 2017 ayant pris part à des compétitions homologuées.

  • Le joueur après avoir rempli le questionnaire atteste auprès du club qu’il a répondu «non» à toutes les questions ; l’attestation de licence ainsi renouvelée fera apparaitre la mention «En compétition»

Pour un renouvellement de licence joueur licencié en 2017 mais non compétiteur.

  • Le joueur après avoir rempli le questionnaire atteste auprès du club qu’il a répondu «non» à toutes les questions ; l’attestation de licence ainsi renouvelée fera apparaitre la mention «Hors compétition».
  • L’inscription «Hors compétition» sur la licence interdit bien sûr la participation aux compétitions homologuées FFT.
  • Si le joueur souhaite faire de la compétition, il doit fournir au club un certificat médical de non contre indication à la pratique du tennis en compétition, datant de moins d’un an à la date de la demande.

Pour l’obtention d’une licence : 1ère licence ou reprise d’une licence après une période d’un an ou plus sans licence

  • La présentation au club d’un certificat médical de non contre indication du tennis est obligatoire.
  • Si le certificat médical fait mention de la pratique en compétition, apparait alors, sur l’attestation de licence «En compétition»; dans le cas contraire, apparait sur l’attestation de licence «Hors compétition».
  • Le renouvellement de cette licence l’année suivante se fera selon les modalités sus citées.

Tout ce qu’il faut savoir sur votre certificat médical 2017/2018 !

Les différents cas :

  1. Présenter un certificat de non contre-indication à la pratique du tennis ou du sport datant de moins d’un an à la date de la prise de licence.
    Dans ce cas, la mention « Certificat médical présenté » sera inscrite sur la licence. Le licencié pourra avoir une pratique sportive à l’entrainement et en compétition. Ce certificat aura une validité de 3 ans s’il est suivi de 2 renouvellements via l’attestation décrite dans le cas 2.  Un certificat médical non renouvelé la saison suivante par l’attestation décrite en cas 2. perd sa validité de 3 ans. Il faudra alors fournir un nouveau certificat médical datant de moins d’un an.
  2. Présenter une attestation certifiant qu’il a répondu « non » à toutes les questions de l’auto-questionnaire médical. Pour obtenir cette attestation, l’adhérent devra avoir répondu « non » à toutes les questions et avoir fourni au cours de la saison précédente ou celle d’avant (si une attestation d’auto-questionnaire a été fournie la saison précédente), un certificat médical de non contre-indication à la pratique du tennis de table en compétition. Des précisions concernant l’auto-questionnaire vous seront communiquées dès qu’il sera validé.
    Dans ce cas, la mention « Certificat médical présenté » sera inscrite sur la licence. Le licencié pourra avoir une pratique sportive à l’entrainement et en compétition.

Important : Dans tous les cas, l’adhérent est responsable des réponses qu’il fournit au sein de l’auto-questionnaire qu’il remplit et il ne pourra nullement être recherché la responsabilité de la fédération.

  1. L’adhérent ne présente aucun des documents indiqués ci-dessus.
    Dans ce cas, la mention « Sans pratique sportive » sera inscrite sur la licence. Le licencié ne pourra pas avoir de pratique sportive du tennis de table, ni à l’entraînement, ni en compétition. Ce cas est réservé aux non-pratiquants tels que les parents ou accompagnateurs qui encadrent des équipes, aux dirigeants non-joueurs etc….

Cas particulier des non-licenciés :

Pour les non–licenciés auxquels certaines compétitions sont ouvertes, obligation de présenter un certificat médical mentionnant l’absence de contre-indication à la pratique du tennis de table ou à la pratique sportive en compétition, qui doit dater de moins d’un an.

ARTICLES OFFICIELS FFT

Article 193 | Obtention de la licence FFT
  • L’obtention de la licence FFT est subordonnée à la présentation d’un certificat médical datant de moins d’un an et attestant l’absence de contre-indication à la pratique du sport ou de l’une ou plusieurs des disciplines concernées.
  • Lorsque la personne qui sollicite la licence souhaite participer aux compétitions organisées par la FFT, le certificat médical présenté atteste labsence de contre-indication à la pratique du sport ou de l’une ou plusieurs des disciplines concernées en compétition.
Article 194 | Fréquence de présentation du certificat médical
  • La présentation d’un certificat médical est exigée tous les trois ans.
  • Dans l’intervalle, le licencié qui souhaite renouveler sa licence doit attester qu’il a répondu par la négative à tous les items figurant sur le questionnaire CERFA N°15699*01.
Article 195 | Exceptions
  • Par exception, les personnes qui sollicitent la délivrance d’une licence à seule fin d’exercer des fonctions qui nécessitent d’être licencié (dirigeant, officiel, etc.) sont dispensées de produire un certificat médical. Elles attestent sur l’honneur ne pas pratiquer le tennis, ni en avoir l’intention.
Références : articles L. 231-2, L. 231-2-1, D. 231-1-1 à D. 231-1-4 et A. 231-1 du Code du sport

Documents à télécharger :

Source : Règlements sportifs de la FFT pour l’année sportive 2018

 

Publicités