Au tennis : Bien jouer n’est pas gagner !

Aujourd’hui on va parler tactique. En effet vous n’êtes pas sans savoir, si vous faites de la compétition, que la tactique est primordiale mais elle nécessite un oeil affuté pour détecter rapidement (et de préférence avant la fin du match) les points faibles de votre adversaire. On verra ici combien il est important d’apprendre à observer votre adversaire, cela rendra évident vos choix tactiques et vous permettra de le battre un peu plus facilement.

  • Sans tactique, vous ne pouvez pas progresser au tennis (surtout en compétition)
  • Si votre adversaire est bon tactiquement, il sait comment jouer pour vous battre facilement, même si vous êtes meilleur techniquement et physiquement.

Nous verrons : quand, comment et quoi observer pour gagner un match !

  • Notamment pourquoi un détail d’observation peut faire toute la différence sur l’issue du match ?
  • Quand observer votre adversaire pour prendre les bonnes infos ?
  • Et surtout quoi observer pour être pertinent ?

Pourquoi est-il contre-productif d’observer vos adversaires pendant l’échauffement ?

Tout simplement parce que les conditions ne sont pas celles d’un match. En général lors d’un échauffement voici ce qui se passe,

  • Vous vous placez sur la ligne de fond du court proche de la médiane et vous frappez droit devant vers votre adversaire,
  • Du coup votre vitesse de balle est réduite car vous faites en général moins d’effort sur votre jeu de jambes, logique puisque c’est le début de l’échauffement.

D’ailleurs vous avez tous connu ce genre de situations un peu surprenantes lors d’un échauffement :

  • Le joueur qui veut vous impressionner et tape très fort pour faire des points gagnants dès le début de l’échauffement… mais qui fait des bâches en matchs,
  • Celui qui retourne vos services… alors que vous vous échauffez tout doucement l’épaule,
  • Celui qui demande des lobs… et qui smashe comme si c’était la balle de match.
  • La liste serait encore longue…

Quel est le meilleur moment pour observer vos adversaires ?

  • La meilleure façon d’observer votre adversaire consiste donc à vous laissez une marge d’observation durant les premiers jeux, par exemple jusqu’à 3/3, en testant votre adversaire dans un maximum de situations de jeu, et surtout sans donner trop de points sinon vous pourriez vite vous retrouver à 6/0 au lieu de 3/3 ?!
  • Durant cette phase de test il sera important d’enregistrer un maximum d’infos en évaluant votre adversaire durant des phases de jeu ou il est mal à l’aise et d’autres phases durant lesquelles il est plus à l’aise,
  • Puis à partir de cela à l’occasion d’un changement de côté tranquillement sur votre chaise, vous pourrez faire une première synthèse rapide et commencer à optimiser votre jeu pour appuyer là ou ça fait mal et gagner,
  • Si vous vous entrainez à cela régulièrement, vous allez vite comprendre pourquoi la tactique est si importante en compétition, mais hélas trop souvent il y a confusion entre technique et tactique.
  • Pour comprendre la différence disons que régulièrement on essaye de s’entraîner techniquement en dehors des matchs (lors des entrainements), alors qu’en match la technique doit rester au service de la tactique que l’on travaille hélas moins fréquemment à l’entrainement.

C’est pourquoi vous devez prendre l’habitude de regarder (les moindres détails de) votre adversaire afin que celà devienne un réflexe.

Que faut-il observer chez vos adversaires (liste non exhaustive) ?

  1. Si votre adversaire est gaucher ou droitier, car trop souvent une fois le match terminé on se rend compte qu’il avait un super revers, mais en fait c’était son coup droit… Oups trop tard !
  2. S’il a un revers à deux mains, jouer court croisé
  3. S’il a un revers à une main jouer haut et long lifté
  4. S’il tourne son revers car il a un bon coup droit, jouer fort dans le décalage plein coup droit pour ouvrir le revers
  5. S’il est adroit à la volée, le bloquer en fond de court ou le passer en deux temps
  6. S’il est maladroit à la volée le faire monter pour l’obliger à volleyer
  7. Si c’est un bon contreur, attaquer plein centre sans donner d’angle et lui faire prendre l’initiative
  8. S’il aime jouer en rythme et s’appuyer sur vos balles, casser le rythme, ralentir le jeu et ne pas mettre de poids dans la balle
  9. S’il aime ralentir le jeu et jouer dans un faux rythme, écourter les échanges en le bousculant et montant au filet pour conclure
  10. S’il manque de variations dans son jeu, varier les effets, les trajectoires, les longueurs et vitesses de balles
  11. S’il est loin derrière sa ligne, jouer court croisé et monter
  12. S’il est très avancé dans le terrain, jouer fort sur lui et s’il ne recule toujours pas, jouer haut et long
  13. S’il ne se replace pas entre les balles, jouer à l’opposé
  14. S’il aime les fillières de jeu courtes (moins de 5 frappes) jouer haut, long et gauche/droite
  15. S’il aime les filières de jeu moyennes (entre 5 et 9 frappes) changer régulièrement de rythme
  16. S’il aime les filières longues (supérieures à 9 frappes) écourter les échanges, le bousculer en montant au filet, ou le faire monter au filet pour le sortir de sa zone de confort
  17. S’il utilise une prise très fermée, privilégier des balles basses, et le faire volleyer.
  18. S’il utilise une prise moins fermée, utiliser les balles hautes sur lesquelles il aura plus de mal
  19. S’il a tendance à jouer avec des appuis en lignes (perpendiculaire au filet), utiliser les balles courtes croisées
  20. S’il utilise des appuis ouverts (face au filet), privilégier les trajectoires tendues sur lui,
  21. S’il est petit, jouer haut et l’attirer au filet pour le faire volleyer ou le lober
  22. s’il est grand, jouer fort sur lui dans les pieds, très bas en chops et attaquer courts croisés
  23. S’il a une seconde balle de service mauvaise ou juste moyenne, mettre la pression sur le retour en « cheap and charge » pour suivre au filet
  24. S’il a du mal à récupérer entre les points, enchainer rapidement pour l’user physiquement
  25. S’il gère bien la pression et ne s’affole pas, le faire travailler physiquement et varier le jeu voir même le faire monter
  26. S’il a une grande confiance en lui, accepter de jouer en défense et l’user dans des filières longues
  27. S’il a les chaussures inadaptées (terre battue ou dur) à la surface du court, cela arrive parfois et peut vous donner des infos pour savoir dans quels schémas de jeu il est habituellement le plus à l’aise ou pas (rameur de fond de court ou attaquant volleyeur)
  28. Pour mettre à mal un joueur de terre battue par exemple il suffit souvent d’écourter les échanges en l’attirant au filet,
  29. Pour mettre à mal un attaquant/volleyeur essayer de le neutraliser et de l’épuiser en le maintenant en fond de court.

A tous les niveaux, il y a toujours une solution tactique au tennis que l’on appelle la « force contraire » !

  • Hypothèse : Prenons l’exemple d’un adversaire qui est très fort en retour de service (sur 2nde balle) avec un coup droit de décalage, dans ce cas quelle est la meilleure force contraire à lui appliquer ?
  • Réponse: Ce sera un service slicé court croisé sur son coup droit, car dans ce cas son point fort sera annulé car il ne pourra plus se décaler !

Désormais, lors de vos prochains matchs (ou entraînements), essayez de :

  • Vous habituer à observer votre adversaire,
  • Exploiter ses faiblesses,
  • Mais aussi contrer ses forces.

Voici une petite vidéo qui complètera parfaitement ce sujet très tactique

Conclusion

Gagner un match de tennis plus facilement consiste à découvrir les points faibles de votre adversaire et en déduire les schémas tactiques à appliquer pour gagner. Avec un peu d’entrainement vous trouverez de plus en plus rapidement les points critiques de vos adversaires et vous apprendrez à les exploiter en évitant également leurs points forts, c’est toujours mieux de ne pas s’exposer. Et vous verrez que cela sera bien plus confortable, et vos victoires vous sembleront moins compliquées…

Bons matchs et bonnes victoires tactiques…

Source : Comment gagner un match de tennis (plus facilement)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s