Incollable au tennis : connaissez-vous cette anecdote royale ?

La Salle du Jeu de Paume à Versailles

Comment le jeu de paume, ancêtre du tennis, eu la tête d’un roi !

  • Charles VIII

    Charles VIII ne fait pas partie des rois de France les plus célèbres, à un détail près : sa fin (tragi)comique. L’anecdote de ce roi mort de s’être bugné contre un linteau de porte vous dit quelque chose ?

  • Eh bien c’est lui, à Amboise, en 1498 – et le tennis y est pour quelque chose, ou plutôt son ancêtre, le jeud de paume. C’est en courant assister à une rencontre dans la cour du château que ce brave Charles s’assomme à moitié contre une porte trop basse ou pour le dire comme son contemporain et chroniqueur Philippe de Commynes : « à l’entrée se hurta du front contre l’huis, combien qu’il fust bien petit ».  
  • Il se relèvera pourtant et suivra même les premiers échanges avant de s’effondrer brutalement dans les gradins.
  • Et pourtant par trois fois la parole lui revint, et trois fois il disait : « Mon Dieu, la glorieuse vierge Marie, monseigneur Saint-Claude, monseigneur Saint-Blaise, me soient en aide« .
  • Ainsi départit de ce monde, dans la vingt-huitième année de soin âge, si puissant et si grand roi. Il mourra quelques heures plus tard.

Jeu de paume ancien à Paris

La folie française du jeu de paume de l’époque

  • La folie pour le jeu de paume occasionne beaucoup d’embarras aux autorités qui peinent à canaliser ce mouvement qui touche tout le monde, du roi au simple enfant, sans oublier les femmes.
  • Le , le prévôt de Paris interdit la pratique du jeu de paume tous les jours, sauf le dimanche « parce que plusieurs gens de métier et autres du petit peuple quittaient leur ouvrage et leur famille pendant les jours ouvrables, ce qui était fort préjudiciable pour le bon ordre public ».
  • Encore une fois, les joueurs ne tiennent aucun compte de cet interdit et des parties ont lieu tous les jours, au grand désespoir des autorités.
  • Les femmes pratiquaient également le jeu de paume. Citons ici Margot la Hennuyère qui cause la sensation à Paris alors sous occupation anglaise en s’imposant face aux meilleurs spécialistes parisiens du jeu.

Le jeu de paume finalement c’était excatement le Padel d’aujourd’hui mais bien avant l’heure… on a rien inventé !

Aux matériaux prêts, car à l’époque les matériaux étaient plus rustiques et les techniques de constructions de nos jours n’existaient pas, sinon c’est pratiquement du pareil au même sur le principe…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s