Au tennis aussi la fainéantise est un vilain défaut, la preuve !

Incroyable mais vrai : « Effectivement les joueurs professsionnels de tennis peuvent être sanctionnés s’ils ne font pas assez d’efforts ! »

  • Au tennis professionnel, les joueurs peuvent être sanctionnés s’ils jouent mal, ou plus exactement s’ils ne donnent pas le meilleur d’eux-même. Le « lack of effort warning » ou « avertissement pour manque de combativité » est prévu et des joueurs célèbres se sont déjà vus sanctionner en plein match par l’arbitre parce qu’ils adoptaient une attitude désinvolte, en voici un exemple flagrant qui s’est produit à l’encontre de Davydenko alors numéro 4 mondial en 2007…

A l’époque l’ATP après enquête avait décidé d’infliger une amende à Davydenko pour manque de combativité après sa défaite « surréaliste » face à Cilic.

Heureusement peu avant Andy Murray était revenu de nul part « avec ses tripes comme on dit » pour battre Dmitry Tursunov dans une rencontre bien mal embarquée pour lui à l’Open de Saint-Pétersbourg. Mais ce ne fut pas ce match de Murray que l’on retiendra durant ce tournoi mais celui de l’un des perdants de la veille qui deviendra le sujet numéro un du tournoi. En effet Nikolay Davydenko, qui était déjà au centre d’une enquête pour paris douteux, s’est vu condamné à une amende de 2000$ (975£) pour n’avoir pas essayé réellement de battre le Croate Marin Cilic alors 102ème mondial !

L’ATP a agi après que l’arbitre eut averti à plusieurs reprises durant la rencontre Davydenko, numéro 4 mondial à cette époque et tête de série. Il écopait même d’un avertissement pour manque de combativitée avérée face au 102ème mondial. Voici le fil de ce match dantesque, après avoir facilement remporté le premier set 6/1 Davydenko a été breaké en fin de deuxième set, puis rapidement distancé dans le troisième et dernier set comme s’il avait perdu son tennis. Du coup à la surprise générale Cilic s’imposa 1-6,7-5 et 6-1. Mais Davydenko fut démasqué car le plus troublant fut qu’il réussit à servir pas moins de 10 doubles fautes à chaque fois aux pires moments dans les deux derniers sets, de quoi attirer l’attention pour un joueur de ce niveau.

Pas de chance pour lui, le Russe faisait déjà l’objet d’une enquête de la part de l’ATP pour des paris suspects lors d’un match contre l’Argentin Martin Vassallo Arguello en Pologne en août. Davydenko avait même osé déclaré: « J’ai fait  une double faute qui m’a fait perdre le match au troisième set et l’arbitre m’a donné en plus un avertissement, disant que je l’avais visiblement fait exprès. C’est scandaleux d’oser penser cela ! Comment peut-il imaginer que je puisse vouloir perdre volontairement un match ? Après j’étais tellement en colère que j’ai même commencé à pleurer. »

Finalement après cette histoire et donc grâce à Davydenko, l’ATP a conclu des accords avec 14 sociétés de paris en vertu desquels les joueurs et leurs associés devaient échanger des informations sur les habitudes suspectes de paris sur le tennis, car cela est interdit. L’ATP a refusé de dire si elle avait communiqué avec l’une des sociétés au sujet du match Davydenko-Cilic.

Les porte-parole de Coral, les bookmakers, et Sporting Index, la société de paris en ligne, ont déclaré qu’il n’y avait pas eu de paris suspects avant le match. Betfair, qui a annulé tous les paris sur le match Davydenko-Arguello, n’a pas permis de parier sur les matchs suivants tant que l’enquête de l’ATP se poursuivait. Un porte-parole de l’ATP a déclaré que l’enquête était en bonne voie.

Depuis la surveillance s’est nettement accrue et améliorée autour des organismes de paris ce qui a permis de limiter bon nombres de dérives mais sans doute pas de toutes les éliminées hélas…

Source : ATP fines Davydenko for lack of effort after Cilic defeat (Traduction TCW)