Alerte canicule : jouer au tennis mais avec modération en cas de températures extrêmes !

Canicule et sport… jouez, Oui, mais avec modération !

Maux de tête violents, éblouissements, vertiges, nausées, vomissements, propos incohérents, grosse fatigue, perte de connaissance, fièvre, convulsions, voilà les symptômes bien connus d’un organisme en surchauffe. Parce qu’en se contractant, les muscles produisent une quantité importante de chaleur qui, conjuguée avec la canicule, peut vite faire passer le corps « dans le rouge ». Que l’on soit sportif aguerri ou amateur, quand la température corporelle grimpe trop (jusqu’à 40 °C lors d’un entraînement intense aux heures les plus chaudes), elle ne parvient plus à se réguler, surtout si la personne ne porte pas des vêtements adaptés, ce qui empêche en plus l’évaporation de la sueur. Car c’est la transpiration qui permet au corps d’évacuer la chaleur accumulée sous le double effet de l’effort et de la fournaise ambiante.

Résultat : le corps n’arrive plus à se refroidir, il est alors victime d’un coup de chaleur (appelé également hyperthermie d’effort) considéré par les médecins comme une urgence. Et en l’absence de mesures ultrarapides pour faire redescendre cette température corporelle, on risque tout simplement un arrêt cardiaque, même chez une personne en bonne santé. Aussi, afin d’éviter d’appeler immédiatement le Samu ou les pompiers (15 ou 18 pour rappel), voici quelques consignes à respecter :

  • Il faut adapter sa séance de sport en pratiquant tôt le matin ou tard le soir, hors de question de s’y adonner entre 12 et 17 heures.
  • Courir si possible dans des endroits ombragés.
  • Et si c’est les vacances, pourquoi ne pas casser sa routine en privilégiant les sports nautiques (même en ville), aquagym, aquabiking et/ou longueurs de piscine ?
  • Il faut boire avant, pendant et après l’effort, par petites gorgées et plus qu’à l’accoutumée.
  • On n’attend pas d’avoir soif pour s’hydrater.
  • D’ailleurs, des coureurs du marathon des Sables (qui se déroule sous le chaud soleil du Sud marocain) déclarent en riant : « Nous n’avons jamais soif, car nous buvons tout le temps » !
  • Il faut toujours avoir un brumisateur à portée de main et s’asperger régulièrement.
  • Il faut s’habiller en extérieur de manière adéquate, avec des tenues techniques adaptées, et surtout pas avec des couleurs sombres qui absorbent les rayons du soleil.
  • Il ne faut pas oublier casquette et crème solaire.

Objectif : un refroidissement immédiat

Et si, malgré toutes ces précautions, le danger n’a pas été évité, voilà les réflexes à adopter pour parer au plus pressé :

  • On place la victime du malaise dans un endroit frais ou ombragé.
  • On enlève ses vêtements.
  • On mouille sa peau en mettant de l’eau froide ou des sacs de glaçons sur ses cuisses et ses avant-bras.
  • On la fait boire très doucement, mais sur un long laps de temps, plusieurs heures encore après l’effort.
  • On n’hésite pas à appeler le Samu si la personne s’exprime difficilement.
  • Si on peut, on peut lui faire prendre une douche tiède, mais pas tout de suite, plutôt 30 minutes après le malaise.
  • Enfin, pour savoir si tout est rentré dans l’ordre, on surveille ses urines. Tant qu’elles restent foncées, il faut boire, encore.

En deux mots, la vigilance reste de rigueur. Il faut savoir écouter son corps et observer celui des autres, et à la moindre sensation de mal-être, on stoppe immédiatement sa séance. Il y en aura d’autres !

Conseils pour ceux qui devraient jouer à Westhouse ou ailleurs sous cette chaleur pour diverses raisons

SOLUTION 1 – Nous sommes les seuls en Alsace à pouvoir déclencher l’arrosage-brumisateur automatique pendant que les joueurs jouent leurs matchs, avouez que c’est un sacré avantage par rapport aux autres clubs. Nos équipes techniques viennent justement de le régler de sorte qu’il est conseillé de le lancer avant chaque rencontre, cela dure environ 3mn et vous pouvez aussi le lancer entre deux sets, si cela devient vraiment intenable (sauf s’il y a trop de vent bien évidemment mais pas pendant que vous jouez bien sûr) !
Mais attention car alors il faudra veiller à mettre en sécurité toutes vos affaires pour éviter de tout noyer.

SOLUTION 2 – Sinon plus sérieusement, nous avons les conseils et recommandations de la FFT (ci-dessous), certes moins drôles, mais on ne joue pas avec la santé des compétiteurs et c’est bien évidemment celles-ci que nous suivons et recommandons au TC Westhouse.
N’hésitez pas à acheter des boissons fraiches au bar qui est ouvert également pendant toute la durée du tournoi !

ATTENTION DONC A LA CANICULE DE CETTE SEMAINE : PENSEZ À BEAUCOUP BOIRE ET SUIVRE LES 12 COMMANDEMENTS SUIVANTS

12 conseils FFT pour jouer en cas de canicule

  • De nombreuses études et recherches ont démontré que si l’on ne consomme pas les quantités d’eau recommandées ou nécessaires pour notre organisme, le risque de souffrir de nombreux problèmes de santé s’accroît considérablement, surtout chez les personnes qui pratiquent beaucoup d’activité physique comme le tennis justement.
  • Les pathologies les plus fréquentes chez les personnes qui ne boivent pas assez d’eau touchent principalement les reins, mais aussi les intestins et la circulation sanguine.
  • Une mauvaise hydratation peut aussi poser des problèmes de santé tels que des maux de tête (comme les migraines), car le cerveau et les yeux ne reçoivent pas suffisamment d’eau. Un déficit d’hydratation dans ces organes peut provoquer une sévère inflammation dans les parties internes et postérieures des yeux, ce qui peut entraîner une perte de la vision. Les symptômes de la déshydratation comprennent les crampes, les maux de tête, la sensation de fatigue, les douleurs musculaires, et les fréquentes sautes d’humeur.

Une bonne hydratation est la manière la plus simple et la plus efficace de maintenir en bonne santé tous nos organes, et donc de mener une vie plus tranquille et sereine. Ce sont des raisons plus que suffisantes pour toujours prendre une bouteille d’eau avec vous !

Nous vous conseillons de prendre en compte les recommandations précédentes si vous souhaitez conserver une qualité de vie optimale le plus longtemps possible, quel que soit votre âge.

Pour lire la suite de cet article très complet sur ce sujet c’est par ici : Ne pas boire assez d’eau : les problèmes

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.